Accueil Plan et statistique LE COMITE NATIONAL DE RECENSEMENT S’ATTELE A POURSUIVRE LES ACTIVITES DU RGPH-5

LE COMITE NATIONAL DE RECENSEMENT S’ATTELE A POURSUIVRE LES ACTIVITES DU RGPH-5

par Service publication

BRAZZAVILLE, 28 FEV – Le Comité national de recensement s’est réuni le 25 février à Brazzaville au cours d’une session extraordinaire, afin de préparer la poursuite des activités du 5ème Recensement général de la population et de l’habitation (Rgph-5), débutées en 2017.

A cette occasion, le comité a évalué l’état d’avancement des travaux relatifs à cette opération statistique, les difficultés rencontrées et les défis à relever, afin de donner des orientations à l’équipe technique pour les jours à venir. En outre, il a souhaité remobiliser les partenaires techniques et financiers pour un accompagnement conséquent.

Composé des ministères en charge de l’Economie, du plan et de la statistique, des Finances, de la Construction et de l’urbanisme, de l’Intérieur, de la Défense, de la Justice, de l’Administration du territoire, de la Communication et de la Santé, le comité national de recensement est un organe d’orientation stratégique et de décision. Il est chargé de veiller à l’exécution et à l’état d’avancement des travaux du Rgph-5.

A cet effet, la présidente de ce comité, la ministre en charge de l’Economie, du plan et de la statistique, Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, a fait savoir que l’exécution du Rgph5 devait aborder sa phase cruciale, à savoir le dénombrement principal de la population en 2020. La poursuite des activités du Rgph-5, nécessitant le passage des agents recenseurs dans les ménages, avait été suspendue à cause de l’évolution de la Covid-19, a-t-on appris.

Selon elle, les données de ce recensement sont d’une haute importance pour le suivi-évaluation du Plan national de développement (Pnd) 2022-2026.

«Le suivi et l’évaluation des plans et programmes visant le bien-être de la population exigent la production et la diffusion des données fiables et récentes. La finalisation des travaux du Rgph-5 permettra au gouvernement, aux partenaires au développement et aux acteurs du secteur privé de disposer des informations chiffrées sur l’effectif global de la population, sa répartition spatiale ainsi que sur ses caractéristiques», a-t-elle précisé.

Poursuivant son propos, Mme Ebouka-Babackas a indiqué que les précédentes phases ont été déjà exécutées, notamment l’évaluation du précédent Rgph 2007, l’élaboration des documents méthodologiques et techniques, la cartographie et le dénombrement pilote, l’évaluation du recensement pilote et la réalisation de la cartographie censitaire générale.

«L’exécution réussie, dans le respect des normes standards internationaux, de la phase pilote, la cartographie censitaire en pleine pandémie et pendant le confinement, a fait du Congo un exemple cité à travers le monde, notamment à l’occasion des ateliers conjoint de la Division statistique des Nations unies (Dsnu) et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (Cea)», a-t-elle rappelé.

Autres articles

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposrons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Translate »