Accueil Actualités Ingrid Ebouka-Babackas promet une statistique nationale fiable

Ingrid Ebouka-Babackas promet une statistique nationale fiable

par audrybab

Il s’agit, entre autres, des données statistiques sur le recensement de la population et de l’habitat de 2017 ; des entreprises du Congo ; ainsi que des enquêtes sur la santé et l’impact de la téléphonie mobile sur les conditions de vie des ménages. La ministre entrante du Plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, a pris cet engagement, le 7 mai dernier, lors de sa prise de fonctions.

Le ministère du plan et de l’intégration, avec les nouveaux engagements africains insérés dans la nouvelle République, a intégré la statistique et l’intégration régionale. Ce département est le fer de lance du développement harmonieux de notre pays, rappelle la ministre Ingrid Ebouka-Babackas.

« Cela indique clairement que le développement harmonieux du Congo repose sur une statistique fiable. C’est pourquoi, nous allons faire un effort particulier dans ce sens », a-t-elle déclaré au cours d’une cérémonie de passation de témoin avec le ministre sortant, Léon Raphaël Mokoko.  

Après avoir suivi la présentation du contenu dense des différents projets en cours de réalisation ou d’élaboration, Ingrid Ebouka-Babackas  a rassuré ses nouveaux collaborateurs de son engagement à poursuivre ces chantiers. «J’espère trouver ici des collaborateurs pétris de culture économique, fiers de prendre part à mes côtés à la marche vers le développement », a déclaré Ebouka-Babackas.

En effet, les chantiers qui attendent l’ex-directrice générale des institutions financières nationales auprès du ministère de l’Economie, des finances, du budget et du portefeuille public, sont vastes. Outre les projets liés à la statistique dûment cités, elle devra suivre de près les projets d’aménagement de la route Ketta-Djoum et de facilitation du transport sur le corridor Yaoundé-Brazzaville ; de même, la route Ndendé-Dolisie pour faciliter les échanges entre Libreville et Brazzaville ; l’étude sur le partenariat Etat-privé dans le cadre de la relance des projets étatiques abandonnés.

Face à la situation de morosité économique créée par la chute brutale du prix du baril de pétrole, le ministre sortant Léon Raphaël Mokoko a exhorté sa remplaçante à « se jeter à l’eau». « Le ministre du Plan est le ministre du développement. Comme tel, sa responsabilité première est de s’assurer les conditions de stabilisation macroéconomique et du budget », a conseillé Raphaël Mokoko, nouveau ministre des Transports.

Il a enfin invité Ingrid Ebouka-Babackas à bien conduire la présidence du Conseil des ministres de l’Afrique Caraïbe et Pacifique (ACP) et du Conseil conjoint ACP-Union européenne, jusqu’au sommet des chefs d’Etat prévu en  nouvelle Guinée du 30 mai au 1er juin 2016.

Les dossiers relatifs au renforcement des capacités en statistiques  du comité permanent de cadrage macroéconomique et aux contributions financières de l’Etat, environ 4 milliards de FCFA ; au projet pont route rail Brazzaville-Kinshasa ; au programme Frontières UA/CEEAC/Congo et programme indicatif national du 10e Fonds européen de développement ; ainsi qu’au plan Congo émergent, seront bientôt sur la table de la nouvelle ministre Ebouka-Babackas.    

Rappelons que cette cérémonie de passage de témoin entre Léon Raphaël Mokoko et l’entrante Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, s’est déroulée en présence du représentant du cabinet du chef de l’Etat, Antoine Ngakeni, et du secrétaire général du Gouvernement, Jacques Ndala.

Fiacre Kombo
Source : http://www.adiac-congo.com/content/ministere-du-plan-ingrid-ebouka-babackas-promet-une-statistique-nationale-fiable-50574

Autres articles

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposrons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Translate »